éveil et non-éveil

octobre 12th, 2014

L’éveil, lorsqu’il survient, n’est jamais prévisible.
L’erreur lorsqu’il arrive que l’on s’assoupisse de nouveau, est de rechercher les circonstances qui étaient présentes lors de cet éveil. Il y a là deux erreurs. La première est que l’éveil n’est pas venu des conditions présentes (fausse causalité) mais d’un mouvement de l’intime. La seconde est que, même si la première proposition était fausse et que les circonstances soient essentielles, celles-ci, à l’instar de l’eau qui coule sous un pont, ne se renouvellent jamais à l’identique. Et se bloquer sur l’instant du passé, nous fait sombrer dans le piège du temps.

Il est facile de dire au non-éveillé qu’il ne faut rien attendre … Car lorsque l’on attend rien, c’est que souvent l’éveil est déjà là …
Le problème est bien celui du temps.
Rechercher les conditions d’un passé nous bloque sur ce passé …
Vouloir être éveillé est un futur potentiel…
Avoir peur de ne pas y arriver est un autre futur potentiel….
L’éveil survient lorsque le curseur est sur le mouvement, la vague de l’éternel présent. Un peu comme le surfeur sur la vague.
Un Maître disait : « l’éveil ? mais c’est la vie que l’on vit, tout simplement … Mais en pleine conscience ».
Tous les exercices sont peu ou prou destinés à vous aider à rester en conscience sur le curseur de l’éternel présent, à être « là » et « dans le mouvement vital de l’espace-temps de l’éternel changement ».

Commentaires fermés.

méditation bouddhisme tchan chan ou Xi-tch'an – ADCE | Autre site : traditiontchan.eu
Copyright © ADCE - Association Du Chan Europe. All rights reserved.